French (Fr)English (United Kingdom)Fiammingo

Maréchal Soult

Le maréchal Soulte - Le 1815 Hotel

Camera

"Maréchal Soult"

Maréchal Soult
Jean-de-Dieu Soult, né le 29 mars 1769 à Saint-Amans-la-Bastide, à proximité de Mazamet dans le Tarn, et mort le 26 novembre 1851 à Saint-Amans-la-Bastide, militaire et homme politique français, duc de Dalmatie, Maréchal d'Empire. Il fut, avec Davout, Lannes, Masséna et Brune, un des rares maréchaux de Napoléon à être capable de mener efficacement une armée loin de l'Empereur.
Napoléon lui confie le 9 mai 1815, les fonctions de major-général de l'armée. À la bataille de Waterloo, lorsque Napoléon, à la vue du désastre, veut se précipiter au milieu des baïonnettes, Soult, resté à ses côtés jusqu'au dernier moment, parvient, en saisissant la bride de son cheval, à l'entraîner sur la route de Charleroi.
Ici finit la carrière militaire du maréchal. Son rôle à la bataille de Waterloo est certainement sa plus mauvaise page militaire. Il est responsable de la non-venue de Grouchy en n'ayant envoyé à ce général qu'un seul courrier, contrairement à ce qu'eût fait en pareil cas, aux dires de Napoléon, le maréchal Berthier. Pour autant, Napoléon a commis l'erreur de ne pas l'écouter, quand Soult le mettait en garde quant à la qualité de l'infanterie britannique que Napoléon n'a jamais affrontée.
 

Météo

Meteo B

TripAdvisor

Offerte Speciali

Sur les traces de l'Empereur